Up
Down

Partagez | 
 

 Un démon, deux sorcières...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Un démon, deux sorcières...   Ven 29 Avr - 20:55

La nuit, le cimetière était habituellement fermé aux visiteurs. C'était un concept que Sybille avait un peu de mal à comprendre. Ce n'était pas comme si les morts allaient sortir, alors pourquoi ces grilles ? Quant à ceux venant de l'extérieur... Et bien... La plupart faisaient tout pour retarder l'échéance de devoir y avoir leur place. Evidemment, il y avait toujours quelques jeunes qui essayaient d'y entrer. Pour faire la fête. Mais vu la facilité avec laquelle la sorcière escaladaient les grilles, ce n'étaient cela qui pouvait arrêter trois adolescents. Éventuellement, les caméras étaient assez dissuasives. Enfin, pour les fêtards, par pour la jolie brune qui avançaient maintenant d'un pas lent dans les allées du cimetière. A moins qu'il y ait d'autre dispositif de sécurité qu'elle n'avait pas vu, les gardiens auraient du mal à dire qui s'était introduit à l'intérieur. S'ils se rendaient compte de quelque chose. Il y avait de fortes chances pour qu'un électricien déclare le court circuit qui avaient mis les caméras hors service comme étant accidentel. Il trouverait probablement étrange que plusieurs caméras aient eu ce court circuit la même nuit, mais cela ne dépasserait pas le stade de coïncidence.
Sybille ne s'inquiétait donc pas sur ce point. A sa connaissance, les caméras n'étaient situées que sur le grillage qui bordait le cimetière, donc, une fois à l'intérieur, elle n'avait plus à s'inquiéter de cela. Avançant parmi les tombes, elle faisait jouer les doigts de sa main droite, provoquant de petits éclairs entre eux, qui la chatouillaient légèrement. Avant de partir, elle avait pris soin de "recharger ses batteries". Cela faisait quelques temps que la jeune femme cherchait un démon, et elle était presque sûre que cette nuit serait la bonne, elle s'était donc préparée en conséquence. Toutefois, comme à chaque fois qu'elle s’apprêtait à mener un combat, elle s'interrogeait. Serait-elle, cette fois encore, à la hauteur ? Elle espérait bien sûr que ce combat ne soit pas le dernier pour elle, mais, ça, elle ne le saurait que plus tard dans la soirée. Comme d'habitude, elle ne s'était pas posée la question avant. Cela venait peut-être de son caractère imprudent, mais, quand on lui proposait une jolie somme d'argent, elle ne s'inquiétait pas, sur le moment, de la puissance du démon en question. En fait, dans ce genre de cas, elle ne s'inquiétait pas de grand chose. La provenance de l'argent, la raison pour laquelle on lui demandait son aide, la nature de la personne qu'elle cherchait... Elle se fichait bien de tous ces détails. Son salaire en tant que médecin n'était pas mauvais, mais... Qui pouvait résister à un peu de liquide supplémentaire ?
La sorcière s’avançait prudemment dans l'allée, sur ses gardes. Personne ne semblait être dans les environs, mais, d'après ce qu'elle en savait, le cimetière de San Francisco faisait partie des lieux de prédilections de Gaar, le démon qu'elle poursuivait. Autour d'elle, il n'y avait pas un bruit, et il lui semblait que le son de ses pas étaient amplifiés. Elle s’arrêta un instant et regarda le ciel. Malgré le fait que l'on soit au beau milieu de la nuit, l'obscurité n'était pas complète. La lune brillait et répandait sa lumière bleutée où elle pouvait. Les étoiles étaient facilement discernables.
Sybille soupira, et remarqua pour elle-même, dans une voix pleine d'ironie :


« Dans un cimetière. Au beau milieu d'une nuit de pleine lune... Bravo Syb, tu ne pouvais pas faire mieux, au niveau cliché ! »

« Je suis sûr que si. Je peux peut-être vous aider ? »

La réponse fit sursauter la sorcière. Clairement, elle ne s'y attendait pas. Elle se tourna dans la direction de laquelle provenait la voix et vit un... Non, de toute évidence, ce n'était pas un homme. Ce n'était pas humain. De loin, la confusion aurait pu être possible, mais il ne se tenait qu'à quelques mètres d'elle, et la jolie brune pouvait distinguer que son teint était grisâtre. Et... Était-ce bien un oeil sur son épaule ? Elle fit une grimace. Avoir une vague description d'un démon et le voir en chair et en os (Enfin, pour les démons qui ont les deux...) était toujours très différents.

« Hum... Gaar, je présume ? »

Sa voix ne trembla pas lorsqu'elle parla. Si elle avait retenu une leçon, c'était qu'il ne fallait pas montrer sa peur. Sous aucun prétexte. Sans laisser le temps à l'horreur qui était face à elle le temps de répondre, elle tendit la main devant elle et se concentra pour en faire jaillir de l’électricité. Mais le démon fut plus rapide qu'elle et, avant que la sorcière n'ait eu le temps de lui insuffler la moindre décharge, elle se retrouvait à terre, quelques mètres plus loin.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Dim 1 Mai - 1:13

-Léo …

Jamais là quand il faut celui-là ! Bon ce n’était qu’une petite blessure sur l’avant-bras, mais elle aurait bien aimé qu’on la lui soigne avant de retourner combattre contre ce satané démon ! Elle s’était fait avoir comme une débutante. Oui, peu après midi, elle avait sauvé un homme en prise avec un démon. Elle était tombé dessus par hasard en se baladant en ville, dans un coin d’une ruelle, enfin comme d’habitude. Ils n’étaient pas bien malins ces démons, ils torturaient toujours les innocents aux mêmes endroits. Du moins les démons de niveau inférieur, ceux n’ayant pas énormément de pouvoir et surtout pas beaucoup de jugeote ! Malheureusement ils n’étaient pas tous comme ça. Pour certains, il fallait une potion ou une formule spéciale, ou encore le pouvoir des Trois. Bref, revenons au sujet de départ. Elle avait surpris un démon avec un innocent et avait réussi à faire diversion de façon à ce que l’innocent puisse s’enfuir, mais la créature avait également réussi à s’enfuir. Or, ce n’était pas du genre de Paige d’abandonner, elle n’allait tout de même pas le laisser s’en tirer ainsi ! Elle avait donc prit le temps de regarder dans le livre des Ombres s’il y était, et bingo ! Oui, c’était un certain Gaar, pas si mauvais que ça apparemment. Enfin, le pouvoir des Trois n’était pas nécessaire. Il n’y avait pas marqué grand-chose d’autre. Elle pouvait donc s’en charger seule, pas la peine d’embêter ses sœurs pour si peu. Elle avait réussi à le retrouver grâce au pendule, mais avait pris le temps de concocter quelques potions pour être sûre de la vaincre. Ainsi, en fin d’après-midi, elle était retournée le combattre. Le problème fût qu’il réussit à la surprendre une deuxième fois. En effet, alors qu’elle lui lança une de ses potions, il réussit à dévier sa trajectoire. Vu son mouvement de main, ça ressemblait à la télékinésie, ou du moins, un truc dans le genre. Un pouvoir auquel elle ne s’attendait pas du tout de la part d’un démon de ce niveau. Mais bon, ça n’aurait pas été un problème si la potion n’avait pas explosé sur le mur juste à côté de la sorcière ! Explosion qui provoqua sa blessure à l’avant-bras.
Voyant que Léo ne venait pas, elle décida de se débrouiller toute seule. Il faut savoir s’en sortir sans la magie parfois. Enfin, là elle aurait aimé faire avec. Le pouvoir de guérison de son beau-frère lui aurait totalement soigné sa blessure, chose utile pour repartir combattre ce Gaar de la meilleure manière. Ce soir il fallait faire sans. Léo devait être occupé ailleurs. Chose étrange également, le manoir était vide, ni Piper ni les enfants étaient là. De toute façon, elle n’avait pas le temps de se poser des tas de questions, elle voulait en finir au plus vite. Elle se dirigea donc vers la salle de bain où elle prit du désinfectant, des compresses, du sparadrap et tout le tralala pour faire un pansement. Elle tenta de se soigner de mieux qu’elle put, même si son pansement n’avait pas une très belle tête. Au moins, sa plaie était désinfectée et elle ne perdait plus de sang. Elle était donc apte à combattre. Or, cette fois-ci, elle devait changer de plan. Sa mauvaise expérience du début d’après-midi lui avait passé son envie de potion. Elle devait se débrouillé autrement. Pas de formule, elle préférait faire ça avec ses sœurs. Non, le seul moyen qui lui venait à l’esprit pour le moment, c’était de lui retourner ses pouvoirs. Après tout elle aussi avait le pouvoir de télékinésie. S’il lui lançait une boule de feu, elle pourrait la retourner contre lui, et normalement, il devrait finir en cendres. Mais comment s’assurer que ça se passe ainsi ? Au pire elle improviserait. Une Halliwell peut s’en sortir face à un tel démon ! Enfin espérons …
Après quelques minutes de réflexion, elle décida de ne pas revenir à lui de suite. Il fallait qu’elle aussi le surprenne, qu’elle l’attaque au moment où il s’y attendrait le moins. Il devait s’attendre à ce qu’elle revienne, alors laissons passer un peu de temps. Elle partit donc en direction du frigo et mangea un morceau tout un buvant un bon jus de fruit histoire de se requinquer. Elle pensa à cette journée qui devait être sa journée de repos ! Tu parles d’une journée de repos ! Passer a journée à pourchasser un démon, quel repos ! Enfin, elle était sorcière, et tout ceci faisait partit de son quotidien. Elle n’en était pas malheureuse d’ailleurs, loin de là ! Elle appréciait le fait d’avoir des pouvoirs, de combattre les forces du mal et de protéger des innocents.
Penser, quelle belle occupation, mais à force de penser, elle n’avait pas vu passer le temps. Il faisait nuit noire dehors ! Si elle voulait dormir cette nuit, elle devait se remettre à la chasse au démon ! Ainsi, elle monta au grenier et utilisa la même manière que la première fois pour le retrouver : le pendule. Or, cette fois-ci, il tomba dans un endroit … surprenant : le cimetière. Enfin, pour des démons rien de surprenant, c’est juste qu’à cette heure-là il n’y a pas grand monde à torturer au cimetière ! Cela ne présageait rien de bon ! Mais, elle devait tout de même s’y rendre ! Elle se leva et une seconde plus tard, une lueur bleue apparut au milieu du sombre cimetière. Paige bien-sûr ! Contrairement à ce qu’elle pensait, elle ne mit pas beaucoup de temps à le trouver ! En effet, il percevait des voix au loin, enfin pas si loin que ça puisqu’elle vit deux silhouettes à quelques mètres d’elle. Ils ne l’avaient apparemment pas vu arriver. Bon point ! Mais une question subsistait, qui était cette deuxième personne ? Un autre démon ? Le meilleur moyen de s’en assurer c’était de se rapprocher, ce qu’elle fit immédiatement. Elle s’arrêta net quand elle vit la seconde personne s’éclairer. Oui, une sorte d’électricité était sorti de ses mains. Une jeune femme, femme qui vivota quelques mètres en arrière une seconde plus tard. Plus de temps à perdre, ce Gaar s’en prenait à une autre personne ! Elle courut et s’arrêta à trois-quatre mètres de lui. Alors qu’il la surprit, Paige, avec humour tendit la main en direction d’un gros pot de fleur non loin d’elle et ajouta :


-Surprise ! Gros pot de fleur.

D’un geste sec, elle fit s’écraser le l’objet sur le démon qui tomba à la renverse, ce qui lui laissa le temps de se rendre aux côté de la probable sorcière pour l’aider à se relever et lui venir en aide. Elle se baissa et lui tendit la main pour l’aider à se relever.

-Tu vas bien ?

Elle n’eut pas le temps de faire quoi que ce soit d’autre que le démon s’était déjà relever et s’apprêtait à réattaquer :

-Ce n’est pas parce que vous êtes deux que vous me faites peur !

Attention, il ne faut pas provoquer une Halliwell, ça peut très mal finir tout ça !


Dernière édition par Paige M. Halliwell le Sam 9 Juil - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Dim 1 Mai - 7:15

Sybille n'avait pas prévu de se faire mettre à terre par le démon aussi rapidement. Mais ce n'était pas cela qui allait arrêter la jeune électrokinésiste... La chute avait beau avoir été douloureuse, ce n'était pas ce qui allait l’empêcher de continuer le combat. Il lui fallait juste quelques instants pour réorganiser ses pensées, car la violence du choc avait quelque peu désorienté la sorcière.
Jusqu'ici, elle n'avait pas fait de cette histoire une affaire personnelle. Mais tout venait de changer. Elle avait beau avoir tenter d'attaquer la première, cela ne changeait rien au fait que, pour l'instant, elle s'était prit plus de coups que l'affreux personnage qu'elle était venu chercher. Et ça, elle n'appréciait pas. Pas du tout. Sybille jeta un regard plein de haine à la créature grisâtre, et elle crut un instant qu'elle s'était heurté la tête plus violemment qu'elle ne l'avait initialement supposé. Deux silhouettes se tenaient désormais dans le cimetières. La jeune femme cligna des yeux pour s'assurer qu'il ne s'agissait pas d'une hallucination. Elle les rouvrit juste à temps pour voir des étincelles bleutées faire disparaître un pot de fleur et se diriger vers Gaar... qui se prit le pot en question de plein fouet. C'était à n'y rien comprendre. En tout cas, Sybille n'y comprenait rien, au moins. Le démon assommé, la seconde silhouette se dirigea vers la brunette, qui était encore à terre.
Il s'agissait d'une femme, brune elle aussi mais légèrement plus petite que l'électrokinésiste. Clairement, elle ne s'annonçait pas comme une ennemie, mais cela, la sorcière l'avait compris lorsque l'inconnue avait assommé le démon.


« Ça... Ça peut aller... Merci. »

La réponse de Sybille était un peu hésitante, mais il ne fallait pas lui en demander plus pour le moment. Elle s’apprêtait à prendre la main secourable qui lui était offerte puis se ravisa au dernier moment. Ce n'était peut-être pas une excellente idée. Lorsqu'elle était "remplie" d’électricité, comme ce soir, la jeune femme avait des difficultés à toucher quoi que ce soit sans que la chose en question reçoive une décharge électrique. Et c'était aussi valable si le "quoi que ce soit" se trouvait être un être vivant. En général, elle parvenait à réguler la décharge en question, et ce n'était pas dangereux à proprement parler, mais ce n'était guère agréable non plus. Enfin, d'après ce qu'on lui avait dit... Elle-même n'avait, étrangement, jamais eu l'occasion de s'électrocuter. Au sens où on l'entend généralement, en tout cas.
Elle préféra donc se relever seule, en faisant attention à ne pas entrer en contact physique avec l'inconnue. Elle se vexerait peut-être que la sorcière n'ait pas accepté l'aide qui lui était offerte, mais il y avait plus urgent que tenter de ne pas avoir l'air totalement hautaine : pendant le laps de temps qu'il avait fallu à la sorcière pour se remettre sur ces deux jambes, Gaar aussi s'était relevé. Et il se semblait pas avoir plus apprécié que Sybille le fait de se retrouver au tapis.


« Et ce n'est pas parce qu'on ne te fait pas peur que tu vas t'en sortir. »

Sybille avait désormais totalement repris ces esprits. Et, rapidement, elle chercha un plan qu'elle pouvait mettre à exécution pour se débarrasser du démon. Ne connaissant pas les capacités exactes de l'inconnue qui venait d'arriver, elle préféra ne pas compte dessus. Par contre, elle remarqua une cannette vide à ses pieds. Elle se baissa et la prit dans la main. Un autre jour, elle aurait pesté contre l'incivilité de ceux qui ne prennent pas la peine de mettre leurs déchets dans les poubelles. Mais, aujourd'hui, il fallait avouer que cette habitude exécrable de certaines personnes pourrait peut-être lui profiter. Elle la lança à faible vitesse vers le démon. L'idée était qu'il ne se méfie pas du projectile, qu'il ne pense pas à utiliser son pouvoir de télékinésie... Et qu'il l'attrape à pleine main. Après tout... Le métal était un très bon conducteur...
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Mer 4 Mai - 23:19

Le cimetière est probablement l’un des endroits dans lequel les individus n’apprécient pas beaucoup d’aller. Ils n’apprécient pas dans le sens où ils se sentent mal, pas parce qu’ils s’ennuient ou quoi que ce soit d’autre. Il faut dire qu’il est difficile de ne pas se sentir mal dans un tel endroit. Ce n’est pas un lieu où l’on fait la fête et où l’on peut rigoler sans aucune gêne. Loin de là même ! Rendre hommage aux morts et penser aux personnes que l’on a perdues, voilà ce qu’on y fait. On est donc bien loin de la fête ! Non, pour ça il faut se rendre dans une salle des fêtes, au P3 ou encore à un concert, mais surement pas au cimetière ! D’ailleurs, les quelques jeunes qui s’y rendent pour s’y amuser devraient avoir honte ! Bien sûr, il est tout à fait normal de désirer s’amuser. Mais s’amuser dans un cimetière est totalement déplacé vis-à-vis des morts justement ! C’était l’avis de Paige bien sûr, quiconque peut bien penser ce qu’il veut à ce sujet. Si quelqu’un veut aller s’amuser dans un cimetière, qu’il y aille. Ce n’est pas bien dur, il suffit d’escalader les barrières, rien de difficile donc pour un jeune en forme ! Passons. La sorcière n’avait aucune envie de rendre hommage aux personnes qu’elle a perdues. Non, aucune ! Elle y allait de temps en temps, mais cela la rendait triste. Pourtant, elle se trouvait bel et bien dans un cimetière en pleine nuit. Non, elle n’était pas en train de s’amuser avec ses amis non plus. En fait elle était au cimetière pour tuer. Tuer dans un cimetière quelle idée originale n’est-ce pas ? Rassurez-vous, elle voulait seulement tuer une saleté de démon comme on en trouve beaucoup à San Francisco. Rien de plus normal pour une Halliwell !

Pourtant, tout ne c’était pas passé comme prévu. En arrivant sur les lieux, elle avait surpris une femme, probablement une sorcière, en train de se faire attaquer. L’être de lumière avait réussi à l’assommer grâce à un pot de fleur d’une tombe, pot qu’elle remplacerait d’ailleurs, ça ne se faisait pas ce genre de chose. Mais bon, il fallait bien qu’elle se défende. Or, dans un cimetière il n’y avait pas énormément d’objet susceptibles d’être déplacés pour assommer un démon. Mieux valait un pot de fleur qu’une pierre tombale, non ! Elle s’était ensuite rendue vers la femme attaquée. Elle lui avait poliment tendu sa main pour l’aider à se relever, mais la probable sorcière n’avait même pas pris la peine de la lui prendre. C’est ce qu’on appelle généralement, un vent ! Bon, évidemment la Halliwell n’avait pas beaucoup apprécié, mais elle n’avait pas le temps de s’arrêter sur ce genre de détails. La jeune femme allait bien, c’est du moins ce qu’elle avait déclaré, et le démon revenait à la charge. Il fallait faire quelque chose.
Avant même qu’elle n’ait eu le temps de réagir, la jeune femme prit les choses en main en répondant de manière assuré au démon. Bon point. Mais, c’était bien beau de répondre de lui répondre de cette manière, mais maintenant il fallait agir. Chose, femme à ses côté fit. Bon, aux premiers abords, Paige se posa quelques questions sur son action. Lancer une vielle cannette sur lui … Une cannette ne faisait même pas de mal à un humain, alors à un démon ... Mais lorsqu’il l’attrapa, en rigolant d’ailleurs, surement pour se moquer de cette brillante idée de la femme en face de lui, tout s’éclaira ! Au sens propre comme au sens propre comme au sens figuré ! En effet, le démon fut traversé d’une décharge électrique qui le mit à terre. Assommé ? Probablement, mais il se relèverait, c’était une question de temps. Mais Paige fut bien obligé d’admettre qu’elle s’était trompée sur l’inconnue. Elle avait tout faux. Elle comprit pourquoi elle ne lui avait pas pris la main, elle lui en était même redevable ! En plus, son plan de la cannette était une merveilleuse idée. Le démon ne s’était absolument pas méfié et s’était faire avoir comme un bleu ! Elle se tourna donc vers la jeune femme et ajouta de manière enthousiaste :


-Génial le coup de la cannette ! Mais maintenant il faut l’achever !

Paige avait bien une idée. La seule idée qu’elle ait pour le tuer d’ailleurs. Le problème était qu’il fallait que le démon agisse comme elle le voulait, c’est-à-dire qu’il se défende en lançant une boule de feu. Il fallait donc trouver un moyen qu’il réagisse ainsi. L’inconnue pouvait peut-être servir d’appât. La Halliwell n’aimait pas beaucoup ces façons de procéder. Elle n’aimait pas du tout même ! Mais là elle ne voyait pas comment le démon lui lancerait une boule de feu autrement. Elle aurait préféré que ce soit elle qui serve d’appât, mais elle ne pouvait pas jouer ce rôle et retourné la boule de feu en même temps. Il fallait en parler à la sorcière inconnue bien sûr. Mais, ça étonnerait beaucoup Paige qu’elle accepte de lui accorder une telle confiance alors qu’ils ne se connaissent pas. Elle devait tout de même tenter avant que le démon en se relève, chose qu’il ne devrait pas tarder à faire !

-Ecoute, j’ai bien un plan mais j’ai besoin que tu me fasses confiance. Je t’explique : il faudrait se débrouiller pour qu’il n’utilise pas son pouvoir de télékinésie, mais qu’il lance une boule de feu que je puisse la retourner contre lui. En général, quand on retourne les pouvoirs d’un démon contre lui ça le tue. Encore faut-il qu’il ait ce pouvoir. Mais, étant un démon, il devrait l’avoir.

La directrice de l’école de magie avait parlé avec beaucoup d’assurance. Dans ce qu’elle disait, on sentait qu’elle avait de l’expérience, et oui c’était une sœur Halliwell ! Mais cela allait-il suffire à convaincre la jeune femme ? D’autant plus qu’elle ne lui avait pas dit qu’elle comptait sur elle pour jouer le rôle d’appât, alors espérons qu’elle ne se braque pas dès le début ! Elle n’avait surement pas dû comprendre pourquoi elle avait parlé de confiance. A moins qu’elle ne devine ce qu’elle a en tête, ce qui, il faut bien le dire, arrangerait beaucoup Paige !


Dernière édition par Paige M. Halliwell le Sam 9 Juil - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Dim 8 Mai - 22:07

Lorsque Sybille avait lancé son projectile, elle ne s'attendait pas à ce que son plan marche aussi bien. Apparemment, Gaar avait pris son geste pour quelque chose de désespéré, et apparemment, le démon avait eu l'air très amusé... Enfin, jusqu'à ce qu'il prenne la canette en main, en tout cas. Ce n'était pas une arme très conventionnelle, mais, au moins, elle avait été efficace. La jeune sorcière avait de toute évidence atteint son but, et le démon s'était écroulé, électrise. Elle savait par expérience qu'il ne tarderait pas à reprendre connaissance. Mais cela laissait aux deux sorcières un peu de temps pour se préparer à la suite. Il était clair que le démon n'allait pas en rester là. D'ailleurs, cela n'aurait pas arrangé l'électrokinésiste. Elle était venue pour tuer le démon, et n'allait pas s'arrêter à mi-chemin. Cela aurait signifié non seulement qu'elle ne recevrait pas l'argent qu'on lui avait promis, mais aussi qu'elle serait venue au milieu de la nuit dans un cimetière pour rien, si ce n'est se faire mettre au tapis par un type grisâtre avec un œil incrusté dans l'épaule... Elle connaissait des façons bien plus agréables de passer le temps... En vérité, il n'était pas difficile du tout de trouver plus agréable. Mais il fallait avouer que donner une bonne leçon à ce Gaar n'était pas une idée tout à fait détestable, loin de là. Mais pour cela, il lui faudrait très probablement travailler main dans la main avec la sorcière qui était arrivée.
Cette dernière, d'ailleurs, la félicitait pour son attaque à la cannette. Mais une telle idée ne fonctionnerait pas deux fois de suite. Désormais, le démon allait se méfier de ce que pourrait lui envoyer Syb, aussi inoffensif que cela puisse paraître... Comme le disait si bien l'inconnue, il fallait à présent l'achever. La sorcière acquiesça:


« Il ne va pas rester comme cela très longtemps », l'avertit-elle.

De plus, il y avait de fortes chances que le démon ne soit pas tout à fait de bonne humeur à son réveil... En général, une électrisation était loin d'être très agréable, et peu de gens appréciaient de se faire traverser de part en part par quelques volts.
L'inconnue indiqua alors à Sybille qu'elle avait un plan, mais que la sorcière devait lui faire confiance. La brunette fronça les sourcils un instant. Elle ne connaissait pas l'autre, et ne savait pas du tout si elle pouvait réellement lui accorder sa confiance, sans risque. Mais, d'un autre coté, elle avait l'air très sûre d'elle quand elle parlait, ce qui indiquait qu'elle était probablement une sorcière plus puissante et plus entraînée que ne l'était l'électrokinésiste. Cela devait entrer dans la balance, non ? D'autant que l'autre n'avait pas eu le moindre mouvement qui aurait pu permettre à Sybille de douter d'elle. Depuis son arrivée, elle avait tenté de l'aider. Ce n'était pas négligeable. Et tandis que l'autre sorcière expliquait l'idée générale de son plan, elle comprit qu'elle n'avait pas que le pouvoir d'envoyer des pots de fleurs dans la tête des démons, mais qu'elle pouvait aussi détourner leur boules de feu. C'était intéressant... Pourtant, une question taraudait Sybille, qui ne se gêna pas pour la poser:


« Et concrètement, on fait comment pour qu'il n'utilise pas la télékinésie ? »

La jeune sorcière se doutait bien que le démon qu'elles avaient en face d'elle avait le pouvoir de lancer les boules de feu. C'était tellement courant, chez ses congénères, que parier dessus n'était pas du tout un risque. Mais elle ne voyait pas comment forcer le monstre à s'en servir... Là semblait résider la difficulté du plan. Et, probablement, là était le point sur lequel Sybille devrait faire confiance à l'inconnue. Mais elle préférait savoir ce qu'elle risquait avant de se lancer. Jouer la prudence. Il était toujours mieux d'avoir toutes les données avant de prendre la moindre décision. La sorcière préférait raisonner de façon très cartésienne, pour le moment, sachant qu'une erreur de jugement pouvait s'avérer fatale... pour elle.
Alors qu'elle venait à peine de poser sa question, la jeune sorcière vit que Gaar commençait à nouveau à bouger. Il avait repris connaissance. L'électricité qui l'avait traversé avait un peu chambouler ses muscles, mais il ne tarderait pas à se relever. Il était donc préférable que les deux sorcières mettent rapidement leur plan sur pieds.


« La belle au bois dormant se réveille, et elle risque de ne pas être de très bonne humeur... Il ne nous reste plus beaucoup de temps. »

Elle ne savait pas exactement pourquoi elle avait appelé le démon "belle au bois dormant". Sybille ignorait totalement quelle concept de beauté était appliqué dans les Enfers, mais elle ne doutait pas que, même d'après ceux-là, aussi étranges soient-ils, le démon était repoussant.


Dernière édition par Sybille Walker le Sam 4 Juin - 3:08, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Mer 11 Mai - 21:46

Oui, il était fort probable qu’il ne reste pas inconscient très longtemps. Paige s’en rendait bien compte. Mais quelques secondes de gagnés c’était déjà ça. Certes, ce Gaar, n’allait pas être de très bonne humeur au réveil, mais, de toute façon, les démons ne le sont jamais, alors un plus un peu moins qu’est-ce que ça changeait !
Paige fut plutôt rassuré qu’elle la sorcière à ses côtés ne l’envoie pas bouler. C’était un bon point ! Bon, elle n’avait pas sauté de joie non plus à l’idée de devoir lui faire confiance, mais c’était mieux qu’elle ne le pensait donc elle n’allait pas se plaindre. Elle avait d’ailleurs fait exprès de « tâter le terrain » avant de lui annoncer concrètement quel plan elle avait en tête. Surtout qu’elle n’était aucunement sûre de la réaction du démon face à ce plan. Mais, quoi qu’il arrive, même si elles n’arrivaient pas à le tuer, la Halliwell la protégerait. Ça c’était en elle, dans ses veines. Le problème était que l’inconnue n’en savait absolument rien. Elle ne savait rien de sa famille, de ses pouvoirs et de son caractère ultra-protecteur et têtu. Quand elle avait décidé un truc, il devait se passer point final. Or, là, elle avait décidé qu’il n’arriverait rien à cette sorcière, surtout pas par sa faute ! De toute façon, se poser trente-six milles questions sur sa réaction n’amènerait à rien. Plus vite elle lui annoncerait le plan, plus vite ils se débarrasseraient du démon et plus vite elle pourrait sa hâter à son lit ! Voyant que le démon commençait à se réveiller, elle lui expliqua dans les grandes lignes :


-Pendant que je détournerai l’attention tu iras te cacher derrière ce caveau juste derrière toi. Quand je reviendrai vers toi je te dirais dans quelle direction courir pour chambouler le démon.

Elle n’avait malheureusement plus le temps de lui expliquer quoi que ce soit comme le lui avait si bien signalé la sorcière à côté d’elle. Il n’y avait plus qu’à espérer que le peu d’explications fournies suffisent à donner confiance à la jeune femme. Pourtant, cela l’étonnerait beaucoup. Elle n’avait surement rien compris au plan de Paige. C’était même sûr ! Elle devait se demander pourquoi le fait qu’elle coure chamboulerait le démon ! Ils ont l’habitude de ce genre de réaction, et c’est en général, loin de les chambouler. On peut même dire que ça a tendance à les amuser ! Enfaite, la Halliwell se rendait compte qu’elle n’avait absolument pas été crédible dans son explication ! Pourtant elle avait un plan en tête qui pouvait fonctionner, si Sybille décidait de coopérer … Chose presque impossible en l’état actuel. De toute façon, le démon commençait à se remettre en marche et à se rapprocher des deux jeunes femmes. Il fallait mettre le plan de Paige à exécution au plus vite, avant qu’il ne les envoie quelques mètres en arrière ! Elle regarda donc son acolyte et ajouta du ton le plus convaincant que possible :

-Cours te cacher. Maintenant !

L’être de lumière n’eut pas le temps de vérifier si elle avait suivi ses conseils. La seule manière pour que son plan marche était de le mettre à exécution tout de suite, pendant qu’il était un peu sonné. Sans un mot de plus elle s’éclipsa. Ça non plus ça n’allait pas rassurer l’inconnue ! Tant pis, elle n’avait pas le choix ! Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle était bel et bien allée se cacher ! Quelques secondes plus tard, elle réapparut exactement là où elle était quand elle avait jeté le gros pot de fleurs sur le démon, un endroit sentimental ! Elle fit un signe de la main et cria :

-Le démon, par ici !

Sa réaction ne se fit pas attendre, il se retourna violemment pour voir où elle était. Mais alors qu’il allait faire un signe de la main, probablement pour l’envoyer quelques mètres en arrière, Paige s’éclipsa de nouveau, ce coup-ci à la droite du démon qui la repéra immédiatement et se retourna en sa direction. L’être de lumière s’éclipsa ainsi une bonne dizaine de fois dans tous les coins du cimetière en vue du démon qui commençait à ne plus trop savoir où il en était. Il tournait un peu dans tous les sens. Mais la Halliwell allait bien trop vite pour lui ! L’idée que la sorcière avait en tête était simple, enfin, sur le papier : elle voulait faire en sorte que le démon soit comme perdu et qu’il soit convaincue que, dans cette situation, son pouvoir de télékinésie ne lui serve à rien puisqu’il n’avait pas assez de temps pour l’utiliser. Ensuite Sybille entrait en scène. Enfin, si elle le voulait bien…
D’ailleurs, maintenant que le démon était un peu chamboulé, il était temps de faire appel à l’inconnue. Espérons qu’elle soit bien à l’endroit que Paige lui avait indiqué ! Oui car, pour que son plan marche, il fallait qu’elle continue à s’éclipser ainsi. Elle n’avait donc pas le temps de s’attarder à trouver la sorcière où même à la convaincre. Elle devait coopérer sans broncher ! Elle s’éclipsa donc derrière le caveau qu’elle lui avait indiqué quelques secondes auparavant en espérant de tout cœur qu’elle s’y trouve !


Dernière édition par Paige M. Halliwell le Sam 9 Juil - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Lun 16 Mai - 20:48

L'explication du plan de la sorcière inconnue était très rapide. Sybille pouvait aisément comprendre pourquoi, étant donné que le temps leur était compté. Son interlocutrice n’avait clairement pas le temps de faire un exposé, muni de schéma et tout le tintouin. Mais l'électrokinésiste n'était pas à l'aise avec l'explication qu'elle avait eu, pour le moment. C'était très lacunaire. La sorcière ne comprenait pas ce que l'autre entendait pas chambouler. C'était peut-être bizarre, mais elle ne voyait pas où la rousse voulait en venir. C'était probablement quelque chose qui s'éclairerait un peu plus tard, mais, en attendant, Sybille était mal à l'aise. Elle n'avait toujours pas choisi si elle faisait confiance ou pas à l'inconnue. Elle voulait attendre de connaitre le plan exact, mais, apparemment, elle ne le comprendrait que lorsqu'il serait trop tard pour faire son choix. Il était vrai que la rousse avait l'air digne de confiance, mais, depuis qu'elle connaissait le monde de la magie, Sybille avait compris que les apparence était très souvent trompeuses. Il ne fallait pas compter sur le fait qu'une personne avait l'air d'être la bonté incarnée pour être sûre que c'était le cas.

« Qu... »

Sybille n'eut pas le temps de finir sa question que, déjà, l'autre sorcière lui donnait le signal de départ. Avant d'obéir, l'électrokinésiste se tourna vers le démon. Il s'était apparemment bien remis du coup de jus qu'il s'était pris peu avant, et se dirigeait désormais vers les deux sorcières. Étrangement, son œil surnuméraire semblait regarder dans le vide, mais les deux qui étaient situés aux endroits "habituels" visaient l'inconnue et Sybille. Cette dernière se tourna un dernière fois vers sa comparse, voulant savoir quel serait son prochain mouvement. A peine une seconde s'était écoulée depuis la dernière fois qu'elle l'avait eu dans son champs de vision, et, pourtant, l'inconnue n'était plus visible. Ça, c'était original. La brune ne s'en étonna pourtant pas, contrairement à ce que tout être humain lambda aurait fait. Après tout, elle savait déjà que l'autre était une sorcière. Elle était peut-être capable de se rendre invisible ou de se déplacer si vite que Sybille était incapable de la percevoir. Elle ne m'y pas une seconde de plus à se mettre en marche. L'endroit que la rousse avait indiqué n'était pas loin, et, en chemin, elle l'entendit apostropher le démon. Elle dut faire un grand effort de volonté pour ne pas se retourner et jeter un œil à ce qu'il se passait dans son dos.
Enfin, elle atteignit sa cachette. Ce n'était pas loin de là où elle se trouvait quelques instants auparavant, et donc, malgré la faible luminosité ambiante, Sybille pouvait voir la scène. Pendant un instant, elle ne vit pas l'inconnue, ce qui alla dans le sens de sa théorie sur l'invisibilité. Mais il ne fallut pas longtemps pour que celle-ci réapparaisse, dans la même lumière bleutée qui avait permis de déplacer le pot. Apparemment, les pouvoirs de l'inconnue allaient bien plus loin que la simple télékinésie. L'électrokinésiste observa le manège le temps qu'il dura. De là où elle se trouvait, elle était persuadée que le démon perdait la tête. Par contre, elle n'aurait pas pu dire si celui-ci devenait fou de colère - il y aurait eu de quoi - ou s'il était complètement désorienté. Dans les deux cas, c'était un avantage. A chaque fois que Gaar tentait d'utiliser son don de télékinésie, irrémédiablement, la sorcière se volatilisait et se manifestait ailleurs. Le but de celle-ci devenait alors claire pour l'observatrice qu'était Sybille : elle voulait que le démon sente que son pouvoir de télékinésie devenait inefficace. Mais cela ne le pousserait pas plus à utiliser des boules de feu. S'il n'avait pas le temps pour envoyer la sorcière dans les roses d'un signe de main, comment en aurait-il pour lui lancer une boule de feu ? Il y avait probablement plus dans le plan de la sorcière inconnue, mais, en tout cas, elle semblait bien savoir ce qu'elle faisait.
Alors que cette dernière disparaissait une fois de plus, elle ne réapparut pas aux alentours du démon, mais derrière le caveau, aux cotés de Sybille, provoquant un sursaut de cette dernière, qui s'attendait à ce que le manège continue. C'était probablement le moment où elle devait entrer en scène. Ce qui était à la fois une bonne et une mauvaise nouvelle. Une bonne, parce qu'elle détestait rester inactive. Une mauvaise parce qu'elle n'avait pas plus d'indices pour savoir si elle pouvait faire confiance à l'inconnue ou non. Et elle n'avait probablement pas le temps de le jouer à pile ou face... Elle devait se décider vite. Pour l'instant, elle avait suivi à la lettre ce que lui avait dicté l'inconnu, et elle ne savait pas quelle conséquence cela pourrait avoir si elle décidait soudainement de ne plus suivre son plan. Cela pourrait assez mal tourner. D'autant que Sybille, elle, n'avait pas de plan. Ce qui donnait à la rousse une certaine supériorité. Elle regarda la rousse dans les yeux et demanda dans un souffle:


« C'est maintenant que je dois courir ? Par où ? »

Elle avait volontairement parlé d'une voix peu forte pour que le démon ne l'entende pas, malgré le silence qui régnait sur le cimetière. Mais elle ne se rendit compte qu'après avoir prononcé ses questions que sa voix était si faible son interlocutrice même ne pouvait l'avoir entendue que si elle avait une bonne ouïe. A vouloir être prudente, on pouvait l'être parfois trop... Au pire, Sybille ne doutait pas que l'autre sorcière comprendrait l'idée de sa question. Le contexte était relativement clair.


Dernière édition par Sybille Walker le Mer 29 Juin - 22:14, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Dim 29 Mai - 22:47

Fort heureusement pour Paige, l’inconnue se trouvait bien à l’endroit qu’elle lui avait indiqué quelques secondes auparavant. Cela voulait-il dire qu’elle avait suffisamment confiance en elle ? Pas forcément. En effet, venir derrière ce caveau était un moyen pour elle de se protéger du démon, elle devait en être consciente. Allait-elle courir à l’endroit que lui indiquerait l’être de lumière ? Ça c’était autre chose ! Il n’y avait plus qu’à espérer très fort !
La brune avait sursauté à l’arrivée de la Halliwell. Elle ne s’attendait probablement pas à son arrivée si tôt. A vrai dire, Paige pensait faire son petit manège un peu plus longtemps, mais étant donné que le démon avait réagi plus vite que prévu, elle avait pensé que ce n’était pas nécessaire de faire durer ça. Plus vite tout ce cirque serait terminé, plus vite elle pourrait aller se coucher ! Alors qu’elle allait lui indiquer, enfin lui ordonner de courir dans telle direction, son interlocutrice lui demanda quelque chose, quelque chose qu’elle ne réussit pas à entendre. Elle n’avait pas parlé suffisamment fort. Ce qui paraissait logique et tout à fait résonné étant donné qu’il ne fallait pas que le démon les entende. Elle n’avait pas le temps de lui demander de répéter sa question, le démon ne devait voir aucune interruption dans ses éclipses. Elle décida donc de lui dire ce qu’elle avait prévu, en espérant que ses paroles avaient un lien avec ce qu’elle s’apprêtait à dire ! Dans un murmure suffisamment fort pour que son interlocutrice l’entende, et d’un signe de main, elle lui indiqua la direction dans laquelle elle devait courir :


-Maintenant il faut que tu cours, pas trop vite si possible, dans cette direction.

Elle espérait qu’elle allait l’écouter et faire ce qu’elle lui avait demandé. Mais elle n’avait pas le temps d’attendre une quelconque réponse de sa part, elle avait déjà cessé les éclipses pendant un laps de temps trop important, il fallait que le démon continue de se sentir chamboulé de façon à ce qu’il pense que son pouvoir de télékinésie était inutile. Mais ce sentiment ne suffirait pas à lui faire utiliser son probable second pouvoir, à savoir les boules de feu. Pour ceci, il devait se sentir un maximum en sécurité. Oui, quand on y regarde bien, la plupart du temps il utilisait la télékinésie pour se défendre. Par exemple, il l’avait utilisé pour rejeter la potion de Paige. Jusqu’à présent il n’avait fait que se défendre, du moins face à Paige. Elle ne savait pas ce qui c’était passé entre le démon et cette inconnue avant qu’elle n’arrive au cimetière. Mais quand on y réfléchit, la télékinésie est très utile pour se protéger, mais un peu moins pour attaquer sauf si on a disposition un objet pouvait blesser ou achever son adversaire. Or, dans cette situation, la sorcière doutait qu’il ait quelque chose de ce type en sa possession, il s’en serait probablement déjà servit, du moins il fallait l’espérer ! Ainsi, elle avait indiqué une direction assez lointaine du démon à la brune. De cette manière il ne se sentirait pas offenser et ne penserait pas forcément à se défendre, il penserait plutôt à attaquer. Et comment pouvait-il attaquer ? A l’aide de boules de feu. En effet, l’addition du sentiment de sureté et de celui d’inutilité de son pouvoir de télékinésie pouvait l’amener à avoir recours aux boules de feu, notamment pour essayer de toucher l’inconnue. Le but de Paige étant de stopper la boule avant qu’elle ne l’atteigne et de la retourner sur lui.
Evidemment, rien ne garantissait le bon fonctionnement de son plan, il pouvait tout à fait utiliser la télékinésie, même si Paige restait convaincue que c’était très peu probable compte-tenu de la distance entre les deux individus. Il risquait de ne voir qu’une silhouette courir dans une direction opposée à la sienne, alors la télékinésie n’était pas très appropriée, il aurait plus tendance à l’attaquer. L’autre possibilité était qu’il la laisse filé. Dans ce cas il faudrait trouver un autre plan. Mais connaissant la personnalité des démons et l’énervement qu’il avait contre l’inconnue du fait de son attaque à la canette, l’être de lumière doutait fortement qu’il décide de ne rien lui faire !
Elle s’éclipsa donc avant même que l’inconnu ne lui dise quoi que ce soit. Elle repartit à ses éclipses incessantes tout autour du démon. Or, désormais, elle devait faire extrêmement attention à lui. En effet, le démon pouvait attaquer à n’importe quel moment, elle devait donc être prête à contre-attaquer pour que l’inconnue n’ait rien et que le démon soit vaincu. Chose qui, soulignons-le, était assez compliquée quand on sait qu’elle ne restait qu’une demie seconde à terre avant de s’éclipser et de réapparaitre à quelques mètres. Elle devait donc être concentrée de façon à ne pas s’éclipser quand il se tiendra prêt à attaquer l’électrokinésiste. Du moins, s’il décidait de ne pas la laisser filer et d’utiliser une boule de feu…


Dernière édition par Paige M. Halliwell le Sam 9 Juil - 17:17, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Sam 4 Juin - 3:18

Etant donné la façon dont l'inconnue avait formulé la phrase adressée à Sybille, elle n'avait pas entendu ses questions. Mais cela n'avait pas d'importance, vu que le résultat était là, de toutes façons : elle y avait répondu. C'était bien sûr prévisible. L'autre sorcière avait indiqué une direction à l'électrokinésiste, et selon la jeune femme, il était un peu tard pour faire marche arrière. Quand le vin est tiré, il faut le boire. Quand on planifie quelque chose, il faut suivre le plan jusqu'au bout. Et ce, même si on n'a pas fait le plan nous même, et même si on n'en a pas exactement compris tous les tenants et les aboutissants. La direction indiquée par l'inconnue était une direction qui s'éloignait du démon qu'elles combattaient. Était-ce normal ? Voulu ? Sybille aurait aimé poser quelques questions, mais l'autre avait déjà disparut après avoir été entourée de ces mystérieuses lumières bleutées.

« Et bien... Quand faut y aller, faut y aller... »

Les mots avait été prononcés pour elle même, comme une façon de se donner le courage de suivre l'indication de la sorcière à la lettre, sans en demander plus. Si quelqu'un s'était trouvé pres d'elle, il n'était même pas certain que la personne en question ait pu dire que la jeune femme avait parlé, tant sa voix était faibles, et il était absolument impossible qu'elle ait pu dire les paroles de Sybille, car cette dernière n'avait fait aucun efforts d'articulation. Autant dire que la phrase n'avait pas vocation a être entendue ou comprise.
Sybille inspira un grand coup et commença à courir dans le cimetière. L'exercice n'était pas bien difficile, mais elle compris alors quel était le plan de l'inconnu. La brune n'était qu'un appât : Gaar allait la prendre pour cible. Cela pouvait se révéler assez mauvais pour la santé, ce genre de petit jeu. Elle ne comprenait pas ce qu'un appât apporterait de plus à la sorcière inconnue, mais elle se rendait compte que ses chances d'y rester était... Très élevées. Tout en maintenant son allure, Sybille tourna la tête vers l'endroit où se tenait précédemment le démon. Il s'y tenait toujours, avec son adversaire qui continuait, inlassablement, de disparaître et réapparaître de façon tout à fait aléatoire. La brune allait donc non seulement être la cible d'un démon d'une puissance non négligeable, mais elle allait être la cible d'un démon très énervé, d'une puissance non négligeable. Elle déglutit désagréablement. Son espérance de vie venait de se réduire drastiquement. Elle avait toujours les yeux fixés vers le démon et celle qui s'était prétendue son alliée, ses jambes avançant en mode automatique, quand elle commença à envisager la possibilité de se cacher à nouveau. Pour l'instant, Gaar ne semblait pas l'avoir remarquée, mais cela ne saurait tarder, si elle ne se mettait pas rapidement à couvert.
Malheureusement pour elle, le destin ne semblait pas être d'accord avec ce plan. Alors qu'elle commençait à ralentir, son pied droit heurta violemment un objet sur le sol. Elle ne savait pas de quoi il s'agissait, car la luminosité était très faible, mais une chose était certaine, cet objet, quel qu'il soit, venait, en un instant, de passer dans la liste des choses qu'elle détestait le plus au monde. Elle tomba violemment au sol et ressenti une douleur aiguë dans le genoux. Oui, forcément, la loi de Murphy se vérifiait une fois de plus : elle était tombée sur un cailloux acéré, qui s'était planté dans sa jambe.

Malgré tout sa volonté de ne pas se faire remarquer, Sybille émit un gémissement de douleur qui retentit dans le cimetière. C'était loupé pour la discrétion. Elle sentait déjà l'odeur métallique du sang, mais savait que sa blessure n'était pas très grave : elle pouvait encore se lever et se mettre à l'abri. Elle ne voyait pas - et ne préférait pas voir, pour le moment - quelle était la profondeur de la plaie, mais, dans tous les cas, elle était certaine qu'elle avait déjà vu pire. Mais un coup d'œil aux deux combattants, non loin, la fit se rendre compte qu'elle manquait de temps pour un repli dans les règles. Gaar, probablement alerté par le bruit que l'électrokinésiste avait fait, venait de former une boule de feu dans sa main. Un sourire sadique, qui n'était pas annonciateur de bonnes nouvelles pour la jeune sorcière, apparaissait déjà sur son visage. Il se réjouissait probablement par avance de tuer la brunette. Car il était certain qu'il ne pouvait pas louper sa cible : Sybille n'était pas si loin que cela de lui, et sa blessure l’empêcherait probablement de faire une quelconque manœuvre d'esquive. Il ne restait plus qu'à attendre patiemment sa mort, tel l'appât que l'inconnue avait voulu qu'elle soit.


Dernière édition par Sybille Walker le Mer 29 Juin - 22:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Mer 29 Juin - 18:35

Toujours en train de s’éclipser inlassablement, Paige ne vit même pas que l’inconnue avait décollé de sa planque et avait décidé de lui faire confiance. En effet, elle se concentrait uniquement sur ce satané Gaar. Elle savait que si elle le perdait de vue un quart de seconde de trop, son plan pouvait mal tourner, très mal tourner. Ce n’était pas dans son intention. Elle voulait juste tuer Gaar, mais pas à l’insu de la vie d’une innocente, surtout pas. Elle préférait encore ne pas réussir à le tuer et que cette femme reste en vie. S’il le fallait, elle reviendrait avec ses sœurs et le pouvoir des Trois, et là ce serait sûr, ce maudit démon ne ferait pas un pli. Si ça devait se passer comme ça, ça se passerais comme ça, tant que la sorcière n’avait rien, c’était tout ce qui l’importait. Enfin, pour le moment il n’y avait pas lieu de s’inquiéter. Il était encore agacé par le comportement de l’être de lumière et tout comme Paige, n’avait pas remarqué la course de l’électrokinésiste. Certes, ça commençait légèrement à énerver la Halliwell que le démon n’est toujours pas formé de boule de feu. Elle en avait un peu marre de s’éclipser à tout va. Mais elle continuait, elle savait que c’était pour le Bien, ainsi que pour sa vengeance personnelle.

Lorsqu’un cri se fit entendre dans le cimetière, Paige cessa instinctivement son jeu. Elle se trouvait à quelques mètres derrière le démon et ne réussit pas à voir d’où venait le bruit. Elle resta immobile, sans bruit derrière la créature qui ne l’avait pas remarqué. C’était un moyen pour elle, à la fois de le surveiller et de voir d’où venait ce cri. Elle ne mit pas longtemps à se rendre compte qu’il provenait de la jeune sorcière qui était sorti de sa cachette. Mais pourquoi avait-elle crié ? La Halliwell ne lui avait pas donné de telles indications. Il s’était passé quelque chose. L’être de lumière commença à s’inquiéter. Elle espérait réellement qu’il ne lui était rien arrivé. Le démon avait l’air de l’avoir repéré puisqu’il partit dans une direction bien précise sans même prêté attention à où Paige avait atterri, sans même être étonné par le fait qu’il n’y avait plus d’éclipses incessantes. Un démon sur le point de tuer sa proie peut devenir extrêmement bête ! Pourtant, il fallait vite que Paige sache ce qui c’était passé, pourquoi elle avait crié. Gaar n’allait pas tardé à attaquer et il fallait qu’elle puisse intervenir.
Elle n’eut pas le temps de se rendre compte de quoi que ce soit que le démon avait déjà formé une boule de feu dans sa main droite. Vu la direction dans laquelle il se dirigeait, la jeune femme ne pouvait se trouver que là-bas. Sans hésitations elle s’éclipsa aux alentours d’où elle devait se trouver. Lorsqu’elle y arriva, quelques secondes après, la boule de feu était déjà partie. C’est alors qu’elle vit l’inconnu, par terre, aux pieds de Paige, la boule de feu lui arrivant droit dessus. Immédiatement elle tendit son bras et hurla :


-Boule de feu.

L’attaque disparut à quelques centimètres seulement de l’électrokinésiste dans un halo de lumière bleutée et réapparut dans la main de la Halliwell qui la renvoya immédiatement sur le démon qui s’incendia aussitôt tout en poussant un cri strident. Quelques secondes après, il ne restait qu’un tas de cendres à l’endroit où il se tenait. Tout était fini, ce Gaar était mort et allait enfin pouvoir voir ce qui était arrivé à cette jeune femme. D’ailleurs, vu la position dans laquelle elle se trouvait, ça ne sentait pas bon signe, pas bon signe du tout. Elle se mit accroupi mais ne vit pas grand-chose. Il faisait trop sombre. Elle devait trouver un moyen de faire de la lumière. A moins que la meilleure solution ne soit de l’emmener au manoir. Avant, elle devait s’assurer qu’elle allait bien.

-Qu’est-ce qui s'est passé ? Vous êtes blessé ? Je peux vous conduire chez moi ou même à l’hôpital en un rien de temps.

Oui, après tout la meilleure solution n’était peut-être pas de l’emmener au manoir. Léo ne répondait pas à ses appels de toute façon, et si elle était gravement blessée, elle ne pourrait la soigner seule, elle n’était pas médecin ! L’hôpital semblait donc la meilleure solution si elle avait besoin de soins. Enfin, elle se conformerait à ce qu’elle lui dirait et respecterait sa volonté, à moins que cette dernière ne soit de rester seule ici. Mais Paige doutait fort de cette possibilité.


Dernière édition par Paige M. Halliwell le Sam 9 Juil - 17:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Mer 29 Juin - 22:53

Sybille avait fermé les yeux pour ne pas voir la boule de feu lui arriver dessus. Ce n'était peut-être pas un réflexe qui dénotait un grand courage, mais elle ne pouvait pas lutter contre son instinct. Et, dans cette situation, qu'elle ait les yeux ouverts ou fermés ne changeait pas grand chose. Elle allait mourir, elle le savait. Et pourtant, l'attaque tant attendue n'eut pas lieu. A la place de celle-ci, la sorcière sentit une chaleur, tout en entendant la voix de l'inconnue, au dessus d'elle, dire « boule de feu ». La première pensée de la jeune femme était que ces trois mots étaient probablement un avertissement, mais qu'ils ne servaient à rien. Toutefois, en entendant le cri du démon, elle réalisa que la boule de feu aurait déjà du la frapper depuis longtemps. Or, aux dernières nouvelles, elle était non seulement encore en vie, mais elle n'avait senti aucune brûlure due à Gaar. Si elle avait une brûlure, à ce moment, elle n'était probablement pas du à autre chose qu'au soleil qui brillait depuis des jours, provoquant une immense vague de chaleur sur San Francisco.
Réalisant cela, l'électrokinésiste, toujours à terre, se risqua à ouvrir les yeux. Non loin d'elle gisait un tas de cendre. Au souvenir du cri poussé par le démon, il était certain qu'il s'agissait là de l'être maléfique. Elle eut un sourire soulagé, avant de voir la sorcière rousse se pencher vers elle, pour l'assaillir de question. Un instant, l'adrénaline avait fait oublié la douleur à Sybille, mais maintenant que le niveau de stress était revenu à un niveau plus raisonnable, la jambe de la sorcière commençait à l'élancer. Elle se mit en tête de rassurer sa sauveuse :


« Je suis tombée sur une pierre... Ça m'apprendra à regarder où je vais quand je cours, surtout en pleine nuit. Ce n'est probablement pas très grave. »

Elle regarda alors sa jambe et revit son jugement. Certes, il lui était arrivé de voir des blessures plus grave à l'hôpital, mais il fallait avouer qu'elle n'était pas dans un très bon état. Elle saignait abondamment. Le sang et l'obscurité, bien que seulement partielle grâce à la pleine lune, ne permettait pas d'avoir un aperçu suffisant de la plaie. Sybille tâta alors son mollet, de façon à avoir plus d'information.

« Bon. D'accord, ça a l'air assez profond. J'ai une trousse de premiers soins dans ma voiture, qui est sur le parking, ça devrait suffire. »

A vrai dire, il s'agissait la d'un peu plus que d'une trousse de premier soin. A l'hôpital, Sybille avait facilement accès au matériel médical, et il lui arrivait de temps en temps d'en prendre pour son usage personnel. Ce n'était pas très légal, bien sûr. Mais était-il légal de se promener dans un cimetière en pleine nuit ? Non. D'y tuer un démon ? Heu... La loi n'était pas claire sur ce point. C'est pour cela qu'elle n'avait le plus souvent pas de scrupule à emprunter des compresses, des aiguilles stériles et autres. D'autre part, elle se voyait mal être emmenée d'urgence à l'hôpital, et devoir y expliquer à ses collègues ce qui lui était arrivé. Elle avait déjà utilisé un bon stock de raisons bidons pour justifier ses fréquentes contusions. A tel point que certains avait pensé qu'elle était battue par son petit ami. Avant d'apprendre que Sybille était, la plupart du temps, célibataire. Elle tenterait donc de trouver une excuse inédite, en temps voulu. Mais elle ne préférait pas faire cela dans la soirée.
Après avoir compresser la plaie un instant, ce qui ne diminua le saignement que légèrement, la jeune électrokinésiste tenta de se lever. Sa jambe droite refusait visiblement de porter son poids, et oscillait dangereusement, en plus de la faire souffrir. Apparemment, elle avait eu tort dans son interprétation précédente. Même si elle avait eu le temps de se mettre à l'abri, elle n'en aurait peut-être pas été capable. Des yeux, elle chercha vaguement l'objet qui avait si méchamment entamé son mollet. Elle vit alors un large morceau de marbre, qui avait probablement appartenu un jour à une tombe, à moitié enterré dans le sol, couvert de sang. Il était possible que ce soit ce qui l'avait coupé.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Mer 6 Juil - 14:34

Sa blessure n’avait fort heureusement rien à voir avec le démon. Paige s’en doutait puisqu’elle ne l’avait pas vu attaquer avant qu’elle n’intervienne. Mais, quelque part, c’était de la faute de la Halliwell. En effet, c’était elle qui lui avait demandé de courir dans le cimetière en pleine nuit afin qu’elle serve d’appât. C’était peut-être cru à dire, mais c’était la vérité ! Paige était fautive. Or, si elle n’était pas intervenue dès le début, elle ne s’en saurait probablement pas sorti seule face à cette créature. Ainsi, l’être de lumière était à la fois la fautive et la sauveuse. Le principal était que cette inconnue était toujours en vie. D’après ses dires, la blessure n’était pas belle à voir, mais c’était soignable.

-C’est quand même de ma faute si vous avez couru dans ce cimetière, c’est moi qui vous l’ai demandé ! Le point positif c’est qu’on a tué ce démon. Je peux vous demander ce que vous faisiez ici à cette heure-là ?

Oui, tout le monde ne se rendait pas dans un cimetière en pleine nuit, et non seulement lors d’une pleine lune ! Paige y était car elle chassait ce démon depuis le matin. Soit c’était un hasard, elle était venu dans ce cimetière pour se rendre sur la tombe de quelqu’un, soit elle était aussi à la chasse du démon. Dans les deux cas, elle avait pris de gros risques. En tant que sorcière elle devait savoir que la nuit, les démons aimaient bien sortir, le cimetière se transformait alors en rassemblement de créatures maléfiques. D’ailleurs elles n’étaient pas à l’abri d’en rencontrer une autre. C’est pourquoi elles devaient se dépêcher de sortir d’ici. L’inconnue était venue en voiture, ce qui était un bon point. Sur le parking, elles avaient moins de chances, si on peut appeler ça une chance, de se faire attaquer.
Voyant qu’elle avait du mal à se lever, Paige la prit immédiatement par le bras droit de façon à servir de béquille du côté de sa jambe blessée. Elle la souleva puis plaça son bras le long de ses épaules de façon à la soutenir de la meilleure manière qui soit. Elles devaient se rendre au parking. Dans sa voiture, la Halliwell pourrait voir sa blessure à la lumière et la désinfecter. Elle n’était peut-être pas infirmière, mais elle savait désinfecter une plaie et faire un pansement en attendant un vrai soin de professionnel. Une chance que cette sorcière ait une trousse de premiers secours dans sa voiture ! Elle avait peut-être l’habitude de telles blessures après une chasse aux démons ? Les sorcières devaient, malheureusement, faire face à de nombreuses balafres, allant de simples égratignures à de réelles contusions. Les Halliwell en savaient quelque chose ! C’était devenu la routine pour les membres de cette famille.

Elle commença à marcher lentement en direction du parking, tout en supportant la jeune femme de façon à ce qu’elle n’ait pas besoin de forcer sur sa jambe lésée. Elle se rendit vite compte qu’elles étaient relativement éloignées et qu’elles avaient encore du chemin à faire pour arriver jusqu’à la voiture. Elles n’avaient pas trop le choix ! Paige se décida donc à engager la discussion de façon à ce qu’elle ne soit pas focalisée sur la douleur de sa blessure. Oui, après avoir combattu à ses côtés, elle ne savait même pas son prénom. Il était peut-être temps de faire connaissance !


-Au fait, je m’appelle Paige, Paige Halliwell. Et vous ?

Elle avançait difficilement. Non pas que la blessée soit lourde, non au contraire, mais l’être de lumière n’était pas Popeye et restait une femme ! Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle ait mis sa voiture juste à côté de l’entrée du cimetière et pas au fond du parking ! Dans ces moments-là, Paige regrettait de ne pas avoir le don de soigner. Elle ne savait même pas si elle le développerait un jour. Pourtant elle était à moitié être de lumière, ça devait être quelque part en elle. Bien souvent, le déclencheur était l’amour, enfin c’est ce qu’on lui avait dit. Peut-être que si une de ses sœurs étaient sur le point de mourir elle aurait le déclic et la soignerait. De toute façon, pour le moment elle devait s’en passer et faire avec les moyens du bord c’est-à-dire la trousse de premier secours de cette jeune sorcière.

-Elle est comment ta voiture ?

Question inutile ! A cette heure-là, il n’y avait probablement pas trente-six mille voitures sur le parking, mais bon, comme on dit mieux vaut prévenir que guérir ! Il suffisait que quelqu’un d’autre y soit garé et pouf, Paige ne saurait plus où emmener la blessée !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Dim 10 Juil - 17:15

D'après ses dires, l'autre sorcière se sentait coupable de la blessure de Sybille. Certes, c'était elle qui avait demandé à l'électrokinésiste de courir, mais celle-ci avait tout à fait le choix de refuser, de toutes manières, nul ne pouvait prédire qu'elle allait tomber.

« Non, ce n'est pas de votre faute. Je suis d'ailleurs certaine que je m'en serais moins bien sortie si vous n'étiez pas arrivée. J'étais là pour ce démon, mais, apparemment, je l'avais un peu sous-estimé. Et vous ? »

Syb était quasiment certaine que l'inconnue était venue pour chasser un démon, car les raisons qui pouvaient pousser une sorcière à se balader en pleine nuit dans un cimetière étaient assez peu nombreuses. Mais elle préférait poser la question, par acquis de conscience. Alors qu'elle tentait de se lever, l'inconnue s’approchait d'elle, avec l'intention évidente de lui venir en aide. Prudente, Sybille posa la main à terre un moment, déchargeant l’énergie électrique excédentaire. Il se pouvait qu'elles tombent sur une autre créature, mais les deux sorcières pourraient aviser en temps voulu. Pour l'instant, cela ne lui servait pas à grand chose. Et puis, ainsi, elle pouvait accepter le soutien de l'inconnue sans risquer de lui faire mal. Parfois, son don pouvait s'avérer être un vrai fardeau. Elle apprécia l'aide de l'autre sorcière, et les deux combattantes marchèrent ensemble jusqu'au parking. Elles étaient assez lente, ce qui leur permit de faire un peu connaissance.

« Enchantée, Paige. Moi, c'est Sybille Walker. J'ai une petite voiture grise, mais quand je suis arrivée, il n'y avait personne sur le parking, donc il y a encore des chance que ce soit la seule à y être. Avec la tienne, si tu es venue en voiture, évidemment. »

Sybille avait remarquer le passage au tutoiement que Paige avait effectué. Elle se connaissaient depuis peu, mais le tutoiement semblait aussi plus logique à l'électrokinésiste, dans cette situation, et elle avait donc continué sur cette voie. Après avoir marché quelques minutes, les deux sorcières se retrouvèrent face à la grille d'entrée, bordée par les deux caméras que Sybille avait court-circuité à son arrivée. Si le dispositif de surveillance n'était plus un problème, la grille en était devenue un. Elle avait beau ne pas être très haute, la jambe de l'électrokinésiste risquait de ne pas apprécier la séance d'escalade. Et encore moins le saut qu'elle devrait faire après. Mais c'était toutefois nécessaire. La grille donnait directement sur le parking, et l'on pouvait déjà voir la voiture de la jeune femme.

« A toi l'honneur. » dit la sorcière en indiquant à Paige d'escalader la grille avant elle.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Ven 15 Juil - 23:07

Comme c’était fort probable, la sorcière était là pour ce démon, pour le tuer. Elle était allée volontairement à sa rencontre sans réellement se renseigner sur lui. Du moins, c’est ce que Paige avait compris. Beaucoup de sorciers faisaient cette erreur qui pouvait pourtant se révéler fatale. Pas seulement les sorciers non expérimentés d’ailleurs. Paige et ses sœurs avaient plusieurs fois manqué de se faire tuer à cause de ça. L’erreur est humaine. Pourtant, en magie, une erreur peut coûter bien plus chère qu’a un simple humain.

-Moi aussi j’étais là pour lui. A vrai dire, je le poursuis depuis ce matin, il m’a donné du fil à retordre !

La Halliwell continuait à marcher lentement, soutenant la jeune femme prénommée Sybille comme elle le lui avait indiqué. Il y avait de fortes chances que sa voiture soit la seule sur le parking puisque Paige était venu par éclipse. Au moins, elle était sûre de ne pas se diriger vers la mauvaise voiture. Pourtant, une fois arrivée à la grille, une légère difficulté vint les perturber. Elle était fermée. L’être de lumière n’avait pas pensé à cette possibilité lorsqu’elle avait décidé d’aller à pied jusqu’au parking. Il est vrai que, du fait de la blessure de son interlocutrice, une éclipse aurait été plus simple. Mais Paige, avait préféré la marche qui était plus sûre. Certaines personnes ne vivent pas très bien leur première éclipse. Toutes ne n’ont pas la même réaction bien sûr, mais il arrive qu’à l’arrivée, certaines personnes aient le tournis. Elle s’était dit que pour une si petite distance, il valait mieux ne rien tenté. Mais là, face à cette grille elle n’avait pas trop le choix. Sybille voulait l’escalader. C’est d’ailleurs de cette manière qu’elle avait dû rentrer ! Le problème était que, si à l’arrivée elle était en très bonne condition physique, désormais, elle était blessée, à la jambe en plus. En clair, le saut de la grille risquait de lui faire mal et d’aggraver sa blessure.

-En fait, je suis venu ici par éclipse. C’est d’ailleurs de cette manière que nous allons en sortir ! Il est hors de question que tu escalades cette grille. Enfin, avant je vais voir s’il n’y a pas un quelconque moyen d’ouvrir la grille, ça nous éviterait un malaise !

Paige se dit qu’avec un petit tour de magie, il était peut-être possible d’ouvrir la grille, ce qui éviterait une éclipse. Or, ce tour de magie devait se faire uniquement grâce à ses pouvoirs personnels. Il fallait bien avouer qu’elle n’était pas très expérimentée en formule magique. Alors, en inventer une pour ouvrir une serrure, à cette heure-ci, était mission impossible pour la Halliwell. En clair, le seul moyen pour qu’elle puisse ouvrir cette grille était de se servir de son pouvoir de télékinésie orbing. Si la grille était fermée par un cadenas ce serait un jeu d’enfant, mais elle ne semblait pas percevoir une telle fermeture. Elle indiqua à Sybille de se tenir aux barreaux le temps qu’elle regarde ce qu’il en était. Elle se rapprocha et tenta d’y voir quelque chose. Il faut savoir que la seule lumière dont elle disposait était la lune, pas très pratique pour voir correctement ! Enfin, elle n’eut pas trop mal à voir que ce n’était pas un cadenas qui la fermait mais belle et bien une serrure. Il réfléchit pendant quelques secondes mais ne vit pas comment l’ouvrir. Elle devait avoir recours à l’éclipse !

Elle se retourna vers l’électrokinésiste l’air désolé, et la prévint du « danger ». Il n’y avait plus qu’à espérer qu’elle fasse partie de ces sorcières qui supportent bien leur première éclipse.


-Bon, et bien on va s’éclipser car je ne vois aucun moyen d’ouvrir cette satanée grille. Je te préviens de suite, certaine personnes supportent mal ce type de déplacement ! Enfin, les vrais malaises sont tout de même rares, il n’y a pas lieu de s’inquiéter !

Elle préférait rassurer la jeune femme. Partir avec un mauvais pressentiment ne ferait qu’aggraver les choses. Paige ne savait pas si sa blessure jouerait d’une quelconque manière sur sa réaction suite à l’éclipse. A premières vues non. A y réfléchir, elle ne voyait pas de véritables raisons à ce qu’elle s’évanouisse. Malgré sa blessure, elle ne paraissait pas très fragile. Elle aurait peut-être le tournis, et encore, rien n’était sûr !
Elle lui prit délicatement la main et lui fit un signe de tête pour la prévenir du départ. Elle avait pris soin de repérer une forme au loin qui était probablement sa voiture, et comptait s’éclipser juste à côté. Elles disparurent dans un halo de lumière bleutées et réapparurent quelques secondes plus tard à côté d’une petite voiture grise. Elle avait vu juste. Immédiatement, son regard se tourna vers Sybille.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Lun 18 Juil - 3:00

Le portail qui était devant l'entrée posait un problème aux deux sorcières. Elles l'avaient atteint après un trajet aussi long qu'éprouvant pour l'électrokinésiste. Mais elle avait appris que l'autre sorcière était elle aussi venue pour tuer Gaar. Elle disait qu'il lui avait posé quelques difficultés, mais apparemment, elle ne le chassait que depuis le matin même. Au temps pour Sybille qui se documentait sur sa proie depuis plusieurs jours. La nommée Paige semblait beaucoup plus puissante qu'elle ne l'était elle-même. La sorcière, bien que ne faisant aucun commentaire sur ce point, était impressionnée par son interlocutrice.
Cette même interlocutrice qui écarta l'idée même que Sybille puisse escalader la grille. Il était vrai qu'étant donné l'état de la jambe de l'électrokinésiste, il valait mieux qu'elle évite les acrobaties pour un temps. Mais avant de proposer le même passage qu'à l'aller, la sorcière avait réfléchi et n'avait vu aucun moyen qui lui permettrait d'atteindre sa voiture sans passer par là. Toutefois, Paige avait semblé avoir une autre idée : utiliser son pouvoir - ce qu'elle appelait éclipse - pour leur permettre de passer de l'autre coté de la grille. La jeune femme regarda son interlocutrice. Était-ce le pouvoir qu'elle avait mis en pratique face au démon ? La disparition avec la lumière bleue et tout ça ? C'était apparemment de cette façon qu'elle était arrivée jusqu'au cimetière. Mais quelque chose gêna Sybille :


« Un malaise ? »

Paige ne semblait pas l'écouter, tout occupée qu'elle était à chercher un moyen autre que cette fameuse éclipse dont elle avait parlé. Apparemment, elle n'en trouva pas, car elle ajouta, quelques instants plus tard, que l’éclipse semblait être la seule solution. Sybille ne savait pas trop si la sorcière avait entendu sa question, mais, quoiqu'il en soit, elle fit un petit topo à l'électrokinésiste sur l'éclipse. Apparemment, ce n'était pas un moyen de transport très agréable. Aux dires de Paige, certaines personnes ne supportaient pas bien le voyage. Pourtant, elle devait tenter : quelles étaient les chances qu'elle ne supporte pas bien l'escalade ? Il y en avait probablement beaucoup.
Tout en restant silencieuse, Sybille vit le hochement de tête de Paige et commença :


« Al... »

Elle ne s'attendais pas vraiment à la téléportation. En même temps, n'ayant jamais vécu d'expérience similaire, elle ne savais pas vraiment comment si préparer. Elle vit les lumières bleues l'entourer et sentit sa respiration se couper d'un coup, coupant au passage la phrase qu'elle prononçait. Quand elle put reprendre son souffle, les lumières bleues commençaient à disparaître autour d'elle. Elle n'avait pas eut l'impression d'être déplacée, et pourtant... Un rapide coup d'œil alentour suffit à voir qu'elle se trouvait de l'autre coté de la grille. Du coté du parking, et, plus précisément, juste à coté de la voiture de Sybille. Le véhicule de la sorcière n'était pas de première jeunesse, mais il roulait, et c'était tout ce qui importait à la jeune femme. A quoi bon avoir une voiture neuve, chère, polluante et tout le tintouin quand un petite vieille, avec une bonne vieille boîte manuelle, pouvait faire le même boulot, c'est à dire vous emmener d'un point A à un point B ? Dans certaines circonstances, le facteur de la vitesse pouvait jouer un rôle, mais il fallait être réaliste : les embouteillages étaient si fréquents à San Francisco que quelque soit l'accélération de la voiture, le trajet mettait généralement sensiblement le même temps.

« ...lons-y ? »

Elle avait conscience que la fin de sa phrase n'avait plus aucun sens, mais la sorcière tenait à ne pas laisser la formule en suspens. Toutefois, elle avait pris la précaution d'inspirer un grand coup pour remplir à nouveau ses poumons. Sa tête tournait légèrement, mais elle était bien loin de faire un malaise. C'était beaucoup moins pire que ce à quoi elle s'était attendue en entendant les paroles de Paige.

« C'est assez particulier comme moyen de transport. Mais, franchement, j'ai connu plus désagréable... Bon, maintenant... Ma petite trousse de secours... »

En prononçant ces derniers mots, Sybille avait sorti son porte-clé. Elle claudiqua jusqu'au coffre de sa voiture, en prenant appui sur celle-ci, et ouvrit son coffre, qui éclaira les alentours au passage. Il n'était pas bien grand, mais suffisamment pour contenir ce qu'il avait à contenir. Sa petite trousse de secours ne l'était pas tant que cela. La sorcière s'assit sur le rebord du coffre, de façon à avoir sa jambe blessée, tendue, reposant sur le bord. Le confort de la position était discutable, mais c'était quand même plus pratique. Elle attrapa une lampe, qu'elle alluma avant de la tendre à Paige.

« Est-ce que tu peux me la tenir, s'il te plait ? »

Cela fait, elle ouvrit la trousse de secours pour y prendre ce qu'elle pensait nécessaire : les compresses stérile, le désinfectant, une bande... Et de quoi faire quelques points de suture. Elle espérait que ces derniers ne seraient pas utile. Elle n'était pas chirurgien, et recoudre de la peau n'était pas l'un des domaines dans lequel elle excellait.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Mar 19 Juil - 17:56

Paige réalisa que la sorcière en sa compagnie avait plus été surprise qu’autre chose par l’éclipse. Elle ne s’attendait probablement pas à partir si vite. Oui, quand on ne connait pas, la vitesse peut surprendre ! Enfin, la Halliwell préférait mille fois cette réaction à ce celle craignait, soit, un malaise. Au moins, elles étaient à côté de la voiture de Sybille sans que cette dernière n’ait eut à escalader et à se faire mal. D’un côté, il fallait bien le dire, ça arrangeait bien l’être de lumière. Elle avait déjà escaladé de telles grilles, mais quand elle pouvait s’en passer, elle s’en passait volontiers ! L’éclipse était un pouvoir bien pratique ! Elle le détenait de son côté être de lumière et en était fière. Elle n’aurait échangé ce don pour aucun autre. Pour elle, c’était le meilleur pouvoir que l’on pouvait avoir. C’est grâce à lui qu’elle réussissait à porter secours à ses protégés, chose qui lui tenait particulièrement à cœur.
A l’arrivée, Sybille finit sa phrase. La co-directrice ne pût s’empêcher d’esquisser un petit sourire, voyant qu’elle n’avait pas été spécialement perturbée par ce voyage. Si elle avait su, elle ne lui aurait pas fait faire un pas ! Non seulement, ça aurait été plus rapide, mais ça aurait également évité à la blessé de prodiguer un effort qui n’améliorait pas l’état de sa jambe. Enfin, ce qui était fait était fait, on ne pouvait rien y changer.


-J’avais peur que tu ais un peu le tournis, mais apparemment ça va, je suis rassurée !

Il était en effet temps qu’elle attrape sa trousse de secours. Paige pourrait au moins lui désinfecter sa blessure. Elle ne pourrait probablement rien faire de plus. Ah si, un pansement. Les soins basiques quoi ! Mais elle craignait qu’elle ait besoin de plus. Enfin, elle verrait dans quel état était réellement sa jambe grâce à la lumière de la voiture.
Une fois le coffre ouvert et Sybille assise sur le rebord, l’être de lumière s’accroupit de façon à voir de plus près sa jambe. Cette fois-ci, grâce à la lumière, elle put distinguer les moindres détails de l’entaille. Elle ne pût s’empêcher de faire une grimace. Oui, ce n’était pas très beau à voir, même très moche ! Les craintes de la Halliwell se confirmèrent, elle avait besoin de plus d’assistances médicales qu’elle ne pouvait lui apporter. Elle devrait probablement l’emmener à l’hôpital !


-Pas jolie jolie ! Si seulement j’avais le pouvoir de soigner ! Elle leva la tête au ciel et enchaina d’un ton agacé : Ou si LEO pouvait répondre quand on l’appelle !

Elle ne savait pas pourquoi il était injoignable ! C’en était limite inquiétant ! Enfin, elle devait se débrouiller sans lui et, par conséquent, devait soigner cette blessure sans l’aide de la magie. D’ailleurs, Sybille n’avait pas l’air si perdu que ça. Au contraire ! On aurait dit qu’elle avait fait ça toute sa vie ! Elle n’avait même pas commencé à se soigner, qu’on remarquait son habilité avec tous ces produits de soin. Elle avait l’air de connaitre par cœur sa trousse et de savoir exactement ce qu’il fallait pour soigner une telle blessure. La Halliwell, elle, aurait réfléchi quelques secondes sur chaque produits de la trousse pour savoir s’il était nécessaire ou non ! Elle n’était peut-être tout simplement pas douée ! Tout le monde n’aurait pas une telle réflexion.
Paige prit, comme elle le lui avait demandé, la lampe torche et éclaira sa jambe. Elle se sentait un peu inutile. C’était la blessée qui se soignait toute seule. Elle devait probablement être habituée à ce type de blessure et les soignait seule régulièrement. Du moins, c’était la seule solution que voyait Paige, elle pouvait se tromper.


-Tu es sûre que tu ne veux pas que je t’aide ? On dirait que tu as l’habitude de te soigner toute seule. C’est le cas ?

Oui, elle voulait en savoir un peu plus. Pour Paige, qui grimaçait devant un petit bobo de rien du tout, voir quelqu’un se soigner tout seul était improbable. Elle l’avait déjà fait, mais ça avait été pour de petites égratignures, comme pour celle qu'elle avait à l'épaule, rien de plus. Pour les grosses blessures, elle faisait toujours appelle à Léo, c’était plus sûr et plus simple !
Face à son inutilité, elle insista auprès de la jeune femme :


-Surtout, si tu veux quelque chose, n’hésite pas ! S’il te manque quelque chose je peux aller te le chercher, il n’y a pas de soucis. Si tu veux que je t’emmène à l’hôpital, dis le moi, je resterai avec toi, tu le mérites bien !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Lun 8 Aoû - 23:04

Paige avait eu l'air rassurée à la réaction de Sybille par rapport au moyen de transport peu commun que les deux sorcières avaient utilisé. Le parking avait bien tourné un dixième de seconde autour de l'électrokinésiste, mais ce n'était pas assez pour dire qu'elle n'avait pas supporté le trajet. La jeune femme avait été longtemps sujette au mal des transport étant enfant, et "l'éclipse", telle que l'appelait Paige, ne l'avait pas fait se sentir plus mal qu'un voyage en voiture ou en train à l'époque. Et de loin ! Elle avait juste été légèrement surprise par la sensation, contrairement à l'autre sorcière, qui, elle, semblait bien habituée. Mais étant donné qu'il s'agissait là d'un de ses pouvoirs, cela n'avait rien d'étonnant; de même qu'il n'y avait rien de surprenant à ce que Sybille se soit habituée, peu à peu, au fourmillement de l'électricité entre ses doigts. La sensation était très différente, mais, au fond, le principe était le même.
Une fois assise et éclairée, la sorcière eu une meilleure vue de son mollet. Paige aussi pouvait voir. Et la description qu'elle en fit fut assez proche de la réalité. Pas joli-joli. C'était vrai : non seulement les bords de la blessures étaient irréguliers, mais on pouvait clairement apercevoir de la terre et des cailloux. Après avoir rapidement désinfecté ses mains, la sorcière entreprit de faire de même avec sa blessure, en utilisant une compresse stérile, qu'elle venait juste de sortir de son paquet. Les emballages individuels de compresses n'étaient absolument pas écologiques, mais c'était quand même ce qui se faisait de mieux. Et de loin ! Par contre, le passage du désinfectant la fit serrer les dents. La sensation de brûlure qui en résultait n'était jamais agréable. Un fois la plaie propre, elle put se prononcer sur la blessure en question.


« Ça a l'air plus moche que ça ne l'est. Ce n'est pas très profond, en tout cas... Mais pourquoi aurais-tu le pouvoir de soigner ? Et qui est ce Léo ? »

Les paroles de Paige avaient semblé un peu énigmatique pour la jeune électrokinésiste. D'après ce qu'elle avait pu constater, elle avait déjà deux pouvoirs assez puissants, et elle rêvait d'en avoir un de plus. Sybille, qui se contentait de son électrokinésie à tendance capricieuse, était un peu déroutée. Et elle ne comprenait pas non plus qui elle appelait avec insistance. Quelqu'un était peut-être venu avec elle, et se cachait dans le cimetière... Mais c'était une hypothèse qui ne semblait pas très probable à la jeune femme.
Paige avait apparemment remarqué que ses gestes étaient ceux d'une personne qui savait ce qu'elle faisait. Si elle avait su qu'au moment précis où elle notait cela, Sybille était en train d'hésiter sur la façon de faire, elle aurait peut-être réagi différemment. La jeune femme réfléchissait sur la nécessité d'une suture.


« Normalement, je devrais y arriver seule. Je me soigne de temps en temps, pour éviter que mon entourage se pose des questions... Mais je dois vous avouer que je préfère m'occuper des blessures quand elles sont sur les autres. »

Sur cette dernière phrase, la sorcière eut un sourire. Cela pouvait paraître un peu égoïste, présenté ainsi, mais l'égoïsme n'était pas ce à quoi pensait Sybille. Elle savait juste que le fait de se soigner soi-même pouvait être douloureux, et que cela pouvait la déconcentrer. C'était donc purement une question d'efficacité.
Paige proposa aussi à Sybille d'aller chercher ce qui lui manquait, puis, encore une fois, de l'emmener à l'hôpital. L'électrokinésiste avait pris un jour de repos le lendemain pour pouvoir crapahuter dans le cimetière cette nuit-là, aussi préférait-elle ne pas aller sur son lieu de travail de sitôt. Elle prit une nouvelle compresse et la serra contre la plaie. Elle avait décidé de ne faire que bander sa jambe, pour le moment. Ce n'était pas nécessairement ce qui laisserait le moins de traces, mais c'était le plus sûr pour l'instant, d'autant que la blessure n'était pas très profonde.


« Non, ca va aller. Je vais juste faire un pansement de fortune maintenant, quitte à revoir ça un peu plus tard. Je n'aime pas trop aller à l'hôpital pour me faire soigner, les médecins ont tendance à être trop curieux. »

La curiosité de ses confrères l'aurait moins gênée si ils n'avaient pas été, justement, ses confrères. En travaillant ailleurs, elle aurait probablement pu éviter leur question, ou mentir effrontément, sans avoir réellement à rendre de compte. Mais mentir à ses collègues la mettait mal à l'aise, et elle savait qu'elle risquerait à tout moment de faire une gaffe, qui rendrait sa version des faits un peu caduque.
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Jeu 18 Aoû - 21:26

Une fois désinfecté la blessure paraissait moins moche, chose normale ! Mais ce n’était pas pour autant qu’elle était anodine. Il ne fallait pas la prendre à la légère. Enfin, Sybille avait l’air de savoir ce qu’elle faisait et Paige n’insista pas plus. Elle sourit aux interrogations de la blessée. En effet, le comportement de Paige avait dû lui paraitre légèrement étrange. Elle avait extériorisé ses pensées sans même penser au fait que son interlocutrice risquait de ne pas comprendre son charabia. Enfin, une simple explication suffirait à lui remettre les idées en place. Sauf, si elle ne connaissait pas l’existence des êtres de lumière. Si elle ne savait pas qui ils étaient, là, l’explication risquait d’être un peu plus ardue. Enfin, dans les deux cas, elle se ferait un plaisir de répondre à ses questions. Elle aimait apporter des connaissances supplémentaires aux sorciers. Elle n’était pas co-directrice de l’école de magie pour rien !

-Léo est un être de lumière, en plus d’être mon beau-frère ! Et moi, je suis moitié être de lumière, moitié sorcière, voilà pourquoi je pourrais avoir le pouvoir de soigner. Malheureusement, il ne s’est encore pas manifester. A vrai dire je ne sais même pas s’il se manifestera un jour !

Elle eut un rire amer. Elle n’avait pas la chance d’avoir ce pouvoir et elle le regrettait. Non pas par souci de puissance ou quoi que ce soit. Elle le désirait pour la simple et bonne raison qu’il lui permettrait de soigner ses protégés quand c’était nécessaire. Elle ne pouvait pas toujours arriver à temps, et il était déjà arrivé qu’elle en trouve un déjà blessé. Dans ces cas-là, ou elle appelait son beau-frère, ou elle le soignait de la manière la plus humaine qu’il soit. Mais elle n’aimait ni dépendre de Léo, ni faire des pansements. Il faut dire qu’elle n’était pas vraiment douée dans ce domaine, et ça se voyait ! Notamment quand elle voyait la brune se soigner seule. D’ailleurs, à ce propos, elle s’était rendu compte qu’elle avait parlé des êtres de lumière sans même lui expliquer ce que c’était. En même temps, elle le savait peut-être. Et si ce n’était pas le cas, nul doute qu’elle le lui ferait savoir.

La Halliwell reconnaissait bien là les paroles d’une sorcière obligée de se soigner seule pour éviter que son entourage ne se pose de questions. Paige n’avait pas ce souci-là étant donné qu’elle faisait souvent appel au don de Léo. Mais elle comprenait parfaitement que cela puisse être gênant. Sa dernière remarque trotta un instant dans la tête de Paige. Elle soignait les autres ? La seule hypothèse qui lui vint à l’esprit fût qu’elle connaissait d’autres sorcières, peut-être même des membres de sa famille, et qu’elles s’entraidaient. Si c’était le cas, les deux femmes avaient bien plus de points communs que pouvait l’imaginer la directrice. Curiosité oblige, elle ne pût s’empêcher de lui poser la question.


-Ah, parce que tu t’occupes souvent des blessures des autres ? Des amis sorciers peut-être ?

Après avoir posé la question, Paige se dit qu’elle était parano. Elle cherchait des points communs là où il n’y en avait probablement pas. Après tout, sa remarque était tout à fait banale. Certaines personnes préfèrent s’occuper des blessures des autres sans pour autant avoir l’habitude de le faire. Tant pis, ce qui est fait est fait !

Elle n’avait pas tort. Les médecins sont beaucoup trop curieux ! En même temps, leur boulot c’est de soigner les gens, or, pour les soigner correctement, il leur est nécessaire de tout savoir ! Elle comprenait parfaitement que Sybille n’appréciait pas du tout cette curiosité. Comme la majorité des sorciers, elle se voyait mal expliquer à de simples médecins qu’elle s’était blessée suite à un combat contre un démon dans un cimetière en pleine nuit. Avec ce genre de récit, elle risquait d’atterrir en hôpital psychiatrique.


-Je comprends. Mais il est hors de question que tu conduises dans cet état. Laisse-moi au moins te ramener chez toi que je m’assure que tout va bien.

Elle allait passer pour une emmerdeuse de service, mais elle s’en fichait littéralement ! Si elle insistait autant, c’était pour la seule et unique raison qu’elle tenait à s’assurer qu’elle rentre chez elle en un seul morceau. Elle était déjà en partie responsable de sa blessure, elle ne voulait pas, en plus, qu’elle ait un accident par sa faute !
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Sybille Walker
Messages : 163
Date d'inscription : 28/04/2011
Date de naissance : 26/04/1991

Localisation : San Francisco
Age : 28 ans

Pouvoirs : Electrokinésie
Niveau : 1
Points Rpg : 55
Statut Rp : Indisponible

Humeur : Electrique !

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Sam 10 Sep - 19:40

En écoutant parler Paige, Sybille apprit que le Léo dont le nom avait été cité était un être de lumière. Même si la jeune femme n'était pas très calée sur le monde magique, elle avait déjà entendu parler des êtres de lumière, mais, n'en ayant pas elle-même, aux dernières nouvelles en tout cas, ses connaissances sur le sujet étaient assez limitées. Toutefois, elle ne posa pas de questions et se contenta de hocher la tête. Elle n'aimait pas vraiment avouer son ignorance, sur quelque sujet que ce soit. Cette attitude lui avait déjà joué des tours, mais elle ne pouvait se résoudre à poser des questions quand elle ne comprenait pas parfaitement quelque chose. Elle préférait le noter dans un coin de sa tête, et, éventuellement, faire des recherches plus tard. La voix de l'autre sorcière laissait entendre qu'elle regrettait de ne pas avoir ce pouvoir. Elle pouvait la comprendre : c'était quelque chose d'assez impressionnant, d'avoir le pouvoir de soigner quelqu'un, probablement instantanément, par magie.

« Si j'étais toi, je me contenterais des pouvoirs que j'ai déjà... Espérer un pouvoir ne sert pas à grand chose... C'est tellement aléatoire qu'on a trop de chance d'être déçues. »

Sybille ne parlait pas d'un ton condescendant, mais c'était ainsi qu'elle voyait les choses, la plupart du temps : Vouloir l'impossible ou même l'improbable était le meilleur moyen de voir tout nos rêves partir en fumée. Elle même avait toujours préféré se fixer des objectifs à sa portée. Enfin... Sauf quand elle sous-estimait les démons qu'on lui demandait de chasser, de toute évidence...
Vint ensuite le sujet des autres, qu'elle avait l'habitude de soigner. Paige avait tout de suite pensé qu'il s'agissait d'autres sorciers. L'électrokinésiste sourit. L'hypothèse était assez probable du point de vue de son interlocutrice, qui ne la connaissait pas vraiment, mais, pour le reste...


« Oui et non. En fait, j'ai assez peu d'amis sorciers. Je suis assez solitaire dans ce domaine, dit-elle avec un sourire pour faire comprendre à son interlocutrice que cela ne la dérangeait pas. C'est plutôt dans le cadre de mon métier que j'ai tendance à voir des blessures. Je suis médecin. »

Il était vrai qu'en médecine générale, elle avait beaucoup moins l'occasion de voir des plaies béantes que si elle avait été en chirurgie, mais elle n'allait pas s'en plaindre, non plus. Elle aimait son métier, et en était heureuse. Pour rien au monde elle n'aurait échangé son poste pour devenir chirurgien. Et ce n'était pas seulement parce qu'elle ne voulait pas reprendre ses études.
Tout en parlant, Sybille avait terminé son bandage de fortune, et entreprit de se lever. Cela ne lui posa pas trop de problèmes, mais elle devait avouer que son mollet la faisait tout de même souffrir, et qu'il ne serait pas facile de conduire un véhicule ainsi. Elle accepta donc la proposition de Paige avec gratitude.


« C'est vrai que cela serait plus prudent. »
Revenir en haut Aller en bas
avatar
Ex-Paige M. Halliwell
Messages : 246
Date d'inscription : 28/04/2011
Points Rpg : 363

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   Ven 23 Sep - 16:23

Visiblement, Sybille était au courant de l’existence des êtres de lumière et savait qui ils étaient. Elle n’avait posé aucune question suite à la révélation de Paige. Cette dernière considéra donc le sujet comme clos ! Par contre, son regret face au pouvoir de guérison ne laissa pas la jeune sorcière indifférente, chose qui étonna la Halliwell. Elle regrettait de ne pas avoir ce pouvoir, oui, mais elle ne le désirait pas. Enfin, s’il se manifestait elle ne cracherait pas dessus, soyons clair ! Mais elle ne passait pas ses journées à espérer que cela arrive. Elle avait déjà beaucoup de chances d’avoir tous ses pouvoirs, et ne cherchait pas une plus grande puissance. De toute manière, si un jour elle avait la chance de le développer, il ne lui servirait pas à elle, mais à ses protégés, et c’était bien mieux ! La directrice ne pratiquait pas la magie pour son plaisir à elle, mais bel et bien pour sauver des personnes et lutter contre la propagation du mal. La guérison jouerait un grand rôle là-dedans si un jour elle la possédait, mais pour le moment, malgré ses quelques difficultés avec les pansements, elle se débrouillait très bien sans.

-Et je m’en contente. J’ai la chance d’avoir des pouvoirs puissants, alors je ne vais pas me plaindre. En fait, le pouvoir de guérison me servirait beaucoup dans mon rôle d’être de lumière, c’est la seule raison qui me fait regretter de ne pas l’avoir. Mais je ne passe pas pour autant mes journées à me lamenter sur mon triste sort, bien au contraire !

Sybille avait parfaitement raison. Espérer quelque chose, c’est prendre le risque d’être déçu. Si des fois, il faisait bon espérer, dans certains cas, mieux valait s’abstenir ! Et comme le lui avait fait remarquer l’électrokinésiste, dans ce cas, mieux valait s’abstenir justement. Il existe tellement de pouvoirs qu’en vouloir un en particulier est déjà beaucoup demandé. Mais quand on sait qu’un sorcier ne peut en posséder à l’infini et que Paige avait déjà la chance d’en contrôler un certain nombre, là, elle en demanderait beaucoup trop ! Non, la Halliwell préférait laisser le Destin s’accomplir sans espérer quoi que ce soit. Si par chance il s’avérait que ce pouvoir était en elle et qu’il se manifestait, elle en serait très heureuse, mais elle ne serait pas déçue du contraire.

La révélation quant au métier qu’exerçait la jeune femme permit à Paige de comprendre beaucoup de choses. En effet, elle savait désormais pourquoi elle était si à l’aise avec les pansements, et pourquoi elle refusait catégoriquement d’aller se faire soigner à l’hôpital. Ce n’était pas seulement par peur de l’interrogatoire des médecins, mais surtout par peur de l’interrogatoire d’un de ses collègues ! Ce qui représentait une grande différence.


-Tout s’explique ! Tu aurais dû me le dire plus tôt, je n’aurais pas autant insisté pour t’emmener à l’hôpital !

Elle accompagna sa remarque d’un sourire. Elle ne voulait pas qu’elle croit qu’elle était fâchée de cette cachoterie. Sybille ne lui devait rien, elles se connaissaient à peine. En réalité, elle était plutôt gênée d’avoir été aussi lourdingue avec ça ! Enfin, au moins elle ne referait pas l’erreur.
Suite à l’acceptation de sa proposition, Paige l’aida à s’installer côté passager et prit place au volant. Elle tendit la main de façon à ce qu’elle lui donne les clés de la voiture, sans lesquelles elle aurait beaucoup de mal à avancer et ajouta d’un ton amusé :


-Il faudra juste que tu me guides !

Ca coulait de source bien sûr, mais elle avait préféré lui rappeler qu’elle n’avait absolument aucunes idées d’où elle habitait.
Revenir en haut Aller en bas

Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Un démon, deux sorcières...   

Revenir en haut Aller en bas
 

Un démon, deux sorcières...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 

 Sujets similaires

-
» La solitude c'est mieux à deux ( pv Tom )
» Deux âmes perdues sur les falaises. [Nagate SEUL]
» Deux humoristes virés du poste
» SUJET TERMINE - La suite de la soirée~Juste nous deux! [Alec]
» Le pot de mayonnaise et les deux tasses de café...
Page 1 sur 1

Charmed :: Messages archivés